la guerre de la france contre la côte d'ivoire

     Après deux jours de bombardements intenses des positions rebelles par les forces de     défense et de sécurité, celles-ci avaient vaincu la rébellion et étaient sur le point de s'emparer de Bouaké.

A la fin de cette journée, à la surprise générale, les forces françaises ont annoncé, qu'un obus tiré par l’aviation ivoirienne serait tombé sur un de leurs cantonnements, faisant neuf victimes (8 français et un américain).

Il est à noter que nulle part les corps des victimes supposées n'ont été exposés.

Prétextant de cet incident, l'armée française est entrée en guerre contre la Côte d'Ivoire.

Sur ordre du président Chirac, les forces françaises ont procédé à la destruction de deux avions Sukhoï, à l'aéroport de Yamoussoukro et entrepris de détruire les autres aéronefs, trois hélicoptères MI 24 en stationnement dans la maison des hôtes de Yamoussoukro à l'aide de missiles sol air. L'un de ces missiles est même tombé dans un quartier jouxtant le Palais Présidentiel. On dénombre plusieurs centaines de victimes tuées ainsi que de nombreux blessés. Un autre missile a détruit le PC opérationnel de l'armée ivoirienne faisant plusieurs victimes militaires.

Au cours de leur repli, les forces françaises se sont retrouvées au centre ville de Yamoussoukro. Prises de panique, elles ont ouvert le feu sur la foule faisant plusieurs victimes civiles notamment parmi les femmes et les enfants. A Abidjan, la nouvelle de ces tragiques événements a suscité la descente dans les rues de plusieurs milliers de patriotes sortis pour manifester devant le cantonnement du 43ème BIMA.

Les forces françaises ont coupé la route de l'aéroport en positionnant des chars et des canons de 120 mm sur l'état major des forces armées ivoiriennes et sur la piste d'atterrissage de l'aéroport Félix Houphouët Boigny, des rafalement par les forces français sur le palais présidentiel de la côte d'ivoire , pour l'instant ils s'aprêtent à prendre la radio et télévision ivoirienne (RTI) pour placer leur président qu'ils veulent ses français là.
cher, ivoirien le pays nous appelle.

 

  Pour les photos des blessés , contacter le site :   www.presidence.ci                                 

                  Que DIEU benisse la côte d'ivoire!!!                 
                        
Haut les coueurs !!!!!!

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. inconnue 30/12/2005

ne mets pas ces phtos elle sont téribles elles me fonent peur!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

BILLY JOJO

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site